AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petites nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mikerinos
Guerrier de Cernunnos
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : dans le camp drune sur la rotissoire
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Petites nouvelles   Lun 31 Oct à 12:55

Voila queques petites nouvelles dont vous me direz des nouvelles lol!

Le rôdeur ne parle qu’une fois


Timor avait peur. Et pour cause : un rôdeur d’origine drune, dont un sang elfe inconnu coulait dans ses veines, tuait les pillards de tombes, et Timor en était un. Il avait peur mais le jeu valait le coup, s’il réussissait à ramener une fronde à un nain de tir-na-bor, il deviendrait le chef de sa garde. Mais la relique était dans un tombeau.
Absorbé par ses pensées, il n’entendit pas arriver le drune qui dit simplement :
-Je suis Aioc, le rôdeur. Ne t’inquiètes pas, je respecte un code : je ne parle qu’une fois à mon ennemi avant de le tuer, et je protège toutes les tombes de ceux qui auraient étés dignes de ma protection. Même les shamans sessairs.
Le pillard compris son erreur : il avait violé la sépulture d’un shaman et savait qu’il en paierait les conséquences. Il sorti un poignard recourbé de fabrication naine mais Aioc fut plus rapide et lui perça le ventre de son poignard en silex. Le rôdeur reprit ensuite la fronde en dédiant cette victoire au shaman en échange de l’artefact, puis crama le pillard d’un sort au prix de 3 gemmes de feu.
Le lendemain le nain reçu un sac contenant une fronde simple en cuir. Le nain crut que c’était son artefact et fut heureux 2 jours, le temps qu’un mage lui dise que cette fronde n’avait rien de magique. De rage, le nain envoya deux thermos-prêtres brûler l’escroc qui lui avait envoyé cette imitation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mikerinos
Guerrier de Cernunnos
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : dans le camp drune sur la rotissoire
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Re: Petites nouvelles   Lun 31 Oct à 12:56

La défaite des thermos-pretres


Aioc le rôdeur, était dans une taverne. Il attendait deux nains qui le recherchaient depuis bientôt deux mois, date depuis laquelle il s'était moqué d'un seigneur nain.
Les thermos-prêtres envoyés par le seigneur nain trouvèrent leur proie dans un taverne. Ils s'assirent
à sa table et le plus grand des deux lui dit : Tu n'aurais pas du tuer ce pilleur de tombes.
-Lequel? répondit tranquillement le jeune rôdeur.
-Timor, il cherchait une fronde.
-Cet abruti était le pillard le plus bruyant que j'ai jamais vu.
-C'est pas la question!s'exclama le plus petit des deux thermos prêtres. On est la pour te tuer et te faire flamber jusqu'à ce que tes os tombent en poussière!
Le silence s'était fait dans ta taverne, mais il fut brisé par le plus grand thermo-prêtre,
-Nous allons juste te donner une correction pour que tu laisse les pauvres pillards de tombe,
-Mais maître...protesta le plus petit,
Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, le rôdeur s'était levé. Il sortit de son dos une épée longue.
La lame était tranchante mais presque noire et la garde était dorée. Le rôdeur hurla:
-Morteflamme, révèle ta vraie puissance!
La lame devint incandescant et le rôdeur sauta sur son premier adversaire, le petit thermo-prêtre. Celui ci tenta d'esquiver l'attaque mais la lame rentra dans son armure et fondit à l'endroit ou avait frappé la lame de flamme. Son maitre se jeta sur le rôdeur qui para l'attaque puis contra : une tête roula au sol. L'apprenti invoqua alors Uren tandis que que Aioc le rôdeur prononcait une formule dans une langue celtique. Le thermo-prêtre n'eut pas le temps d'achever son miracle : des flammes l'entourèrent et le consumèrent lentement. La bataille était términée.
Il ordonna a son arme de s'éteindre qui redevint noire et il sortit de l'auberge sous un manteau noir comme les ténèbres. Il sortit alors de la ville sainte Akkylanienne en sachant que d'ici une semaine, il aurait en plus des inquisiteurs sur le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mikerinos
Guerrier de Cernunnos
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : dans le camp drune sur la rotissoire
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Re: Petites nouvelles   Lun 31 Oct à 12:57

Duel enflammé sur un lac glacé


Aioc avait froid, la neige l'empechait de dormir et il était fatigué. En plus, il commencait à manquer de vivre et il ne trouvait pas d'animaux à chasser. Il savait qu'il ne tiendrai pas longtemps.
Soudain, un bruit se fit entendre et une fumée s'éleva. Malgré sa faim et sa souffrance dans ces froides contrées, il savait que ses ennemis n'auraient pas de pitié. Il se prépara donc au combat. D'un coup, un inquisiteur et deux lanciers du griffon sortirent des bois et se ruèrent sur lui. Devant la supériorité numérique de ses adversaires Aioc ne pouvait qu'esquiver les coups jusqu'au bon endroit. Il les attira sur un lac gelé ou l'inquisiteur fit une grosse erreur : il prononca une formule, Aioc s'éloigna de dix mètre et une explosion retentit là ou il se trouvait juste avant. Les deux soldats, n'ayant pas eu le temps de s'abriter, tombèrent à travers le glace fondue et périr noyés sous le poids de leur armure. L'inquisiteur n'eut pas le temps de le regretter. Aioc fondit sur lui, lame droite devant et un duel des plus féroces s'engagea. Au bout de dix minutes, l'inquisiteur fit une fine entaille sur le front d'Aioc, ne le blessant presque pas mais le faisant saigner. Le sang coula et lorsqu'il toucha les yeux d'Aioc, un phénomène incroyable se produisit : le comportement d'Aioc se transforma en celui d'un wolfen et ses capacités physiques se développèrent en dix seconde pour atteindre une force égale à celle d'un wolfen. L'inquisiteur n'eut pas le temps de chercher à comprendre, déjà l'homme-wolfen se jetait sur son adversaire. Trente secondes plus tard, la tête de l'inquisiteurtomait avec violence dans l'eau, e éclaboussant les yeux d'aioc qui redevinrebt propres. Le phénomène s'arreta et Aioc redevint normal.
Se rappelant qu'il avait faim, il prit la besace de l'inquisiteuret continua sa route à travers les froides steppes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mikerinos
Guerrier de Cernunnos
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : dans le camp drune sur la rotissoire
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Re: Petites nouvelles   Lun 31 Oct à 12:57

Quand les gobelins s'en mêlent


C'était fini. La neige n'était plus et seul une plaine s'étendait devant Aioc. Il avait presque fini ses reserves de nourriture mais avant la ferme, il y avait une ferme. Il y entra après avoir frappé à la porte.
-Qui êtes vous ? questionna un gobelin.
-Aioc, rôdeur affamé qui ne veut que t'acheter de la nourriture. répondit le rôdeur.
-Avec joie! Avez vous de quoi payer?
-Non mais je pense que tu pourras bien revendre ces armes. dit Aioc en montrant les armes des griffons qu'il avait tué.
-Bien sur, vous pouvez prendre ce que vouis voulez. dit le gobelin en lorgnant sur un casque.
Aioc prit tout ce qu'il pouvait de nourriture. Le gobelin était parti un moment et Aioc en profita pour récupérer des plaque de cuir noir, une aiguille et du fil. Le gobelin était revenu depuis dix minutes quand un chasseur des ténèbres entra dans la ferme en criant:
-Tu es donc ici, créature des enfers! Tu vas payer pour tous les démons dans ton genre!
Aioc sortit son épée, para un coup et évita un coup de feu puis il dit:
-Et toi, tu vas payer pour avoir arrêter mon repas!
Le duel s'engagea. Le chasseur des ténèbres était expérimenté et son adresse à l'épée était excellente mais les esquives et les parades du rôdeur l'empechait de porter des attaques. Aioc était aussi en difficulté car ses nombreuses esquives et parades ne lui laissait pas le temps de porter une attaque.
Le combat dura jusqu'à ce que le gobelin, ayant revetu ses nouvelles armes se jeta dans la mélée. Il se battait si mal qu'il blessa le chasseur des ténèbres à la jambe. Aioc profita de ce moment et fondit sur le gobelin qui réagit trop tard. Il avait à peine vu l'attaque que l'épée lui était rentrée dans le ventre, faisant couler un maximum de sang sur le sol de la chaumière. Le chasseur des ténèbres se releva lorsque soudain, le gobelin reprenait vie...sous la forme d'un mort vivant. A peine le chasseur des ténèbres et Aioc eurent-ils décider de faire une trêve qu'un wolfen zombie détruisit ma porte de la ferme et que des pantins morbides sortaient leur bras du sol. Aioc lanca une formule, le wolfen zombie recu un éclat de flamme dans le ventre mais celui-ci sembla le renforcer. Le chasseur des ténèbres tira une balle qui détruisit un pantin morbide. Aioc cria, sa lame s'enflama et il se jeta sur le gobelin qui ne fit pas long feu et qui éclatat en morceaux lorsque Aioc utilisa encore sa magie. Le chasseur des ténèbres se battait rageusement mais chaque ennemi qu'il tuait se relevait inlassablement. Aioc se battait contre le wolfen zombie lorsque le chasseur des ténèbres tira une balle qui toucha un questeur d'achéron, le nécromancien était trouvé. Le chasseur des ténèbres fondit alors sur lui et le tua en deux habiles passes d'armes. Les morts vivants devinrent alors plus faibles et Aioc achevait le wolfen zombie quand le chasseur des ténèbres détruisait le dernier pantin morbide. Ils n'eurent pas le temps de souffler, ils se jetèrent l'un sur l'autre, la trêve étant terminée. Aioc prit rapidement l'avantage et tua le chasseur des ténèbres avec un regret du au talent de l'épée gaché dans une profession qui lui semblait inutile. Lorsque qu'il sortit de la ferme, il croisa un autre gobelin qui lui dit:
-Es tu Aioc, le rôdeur?
-Oui, je le suis.
-Vous m'excuserez, mais je dois vous tuer.
-Ah? Et pourquoi donc?
-Je n'en ai aucune idée, on m'a dit de vous tuer.
-Qui ca «on»?
-Mon maître.
-Tu vas dire son nom ou je te fais subir pareil qu'à ce gobelin. dit Aioc en montrant le gobelin mort vivant
-Vous êtes nécromancien?
-Non, mais j'ai tué ce mort-vivant.
-Wouaouh, vous seriez un bon guerrier dans mon armée!
-Vous avez une armée?
-Non pourquoi?
Comprenant qu'il était fou, Aioc se demanda si le gobelin tenterait de le tuer.
-Et quel est votre nom?dit il poliment au gobelin
-Ben ca dépend.
-Comment ca, on vous appelle comment d'habitude?
-Abruti, blaireau, crétin...
-Et que faites vous dans la vie?
-Je suis empereur, et je vous somme de vous incliner devant moi!
Aioc vit rouge, il prit le gobelin, l'enferma dans la ferme et y mit le feu.
Le soir en partant, il se retourna et vit un grand feu au milieu de la plaine. Il apercut aussi une petite silhouette noire qui courait en criant:
-Au secours, un attentat contre l'empereur!
Aioc continua son chemin en esperant qu'il trouverai un ou deux autres huluberlus en cours de route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mikerinos
Guerrier de Cernunnos
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : dans le camp drune sur la rotissoire
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Re: Petites nouvelles   Jeu 3 Nov à 20:15

Pour la prime


Un chasseur de primes, à la recherche d'un meurtrier depuis 2 mois, entra dans une taverne de cadwallon. Il demanda au barman s'il avait déjà vu l'homme en lui montrant l'affiche, et il montra une de ses tables en tremblant.
Le chasseur de prime se retourna et interpella l'homme qui se leva. Il était grand d'un mètre 80, il portait une armure de cuir noir, un longue cape avec capuche noire et une épée en bandouillère. Son visage était émacié, tendu comme s'il était près à se défendre. Il était presque normal à deux exception près : ses oreilles, bien que de taille humaine, était pointu et ses yeux ressemblait à ceux des wolfens. Le chasseur de prime comprit pourquoi la prime était élevée et le tint à distance de son arbalète. L'homme semblait ne pas voir l'arbalète, il dégaina son épée longue et noire qu'il appelait Morteflamme. Le chasseur de prime savait qu'il ne pourrait l'approcher. L'homme cria alors une vieille formule en langue celtique et un loup de feu apparut. Celui-ci se jeta sur le chasseur de prime et donna un violent coup de patte avant de disparaître. Le chasseur de prime était violemment brulé et ne put se relever. L'homme dit alors:
-Tu n'es pas de taille, reviens plus tard.
Il sortit de l'auberge et le chasseur de prime mourut au terme d'une longue agonie.
Un homme releva son cadavre et dit :
-Entraîne toi, tu pourra te venger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mikerinos
Guerrier de Cernunnos
avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : dans le camp drune sur la rotissoire
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Re: Petites nouvelles   Jeu 3 Nov à 21:09

La traque


Aioc se sentait traqué. Depuis deux jours, il entendait des bruits et voyaient des ombres près d'ou il s'abritait. Il savait que ses poursuivant étaient en train de la ratraper.
Soudain, des hommes sortirent d'un petit bois. Ils portaient tous des armures d'acier et des casques qui recouvraient entièrement leurs visages et ils étaient armés d'épées et de bouclier. Aioc reconnut des griffons. Ils étaient commandés par un inquisiteur et ses deux apprentis qui étaient un poil moins armurés. Aioc n'eut d'autre choix que de fuir devant la vingtaine d'homme. Armuré plus légèrement, il les distanca rapidemant mais une autre troupe surgit de dérrière une colline et l'encercla. Aioc sortit sa lame, invoca son pouvoir et la bataille s'engagea. Aioc se retranchat dans un petit canyon ou peu d'homme pouvait rentrer en même temps. Il semblait prendre l'avantage quand la première troupe arriva de l'autre coté du canyon. Il était piégé. Deux apprentis inquisiteurs s'avancèrent vers lui chacun d'un coté et le combat s'engagea. Aioc fut brulé à l'épaule droite par l'un quand l'autre le fit tomber d'un coup d'épée dans la cuisse. Aioc tomba à terre. Il vit un des inquisiteurs se préparer à l'achever. Il vit aussi sa grimace lorsqu'une flèche le transperca. Aioc tenta de se relever et vit les soldats se ruer sur un elfe armé d'un arc qui cria :
-Je savais que les inquisiteurs n'avaient pas d'honneur mais les soldats, c'est nouveau!
-Pourquoi n'avons nous pas d'honneur? demanda un soldat.
-C'est simple! répondit l'elfe. Vous alliez laisser un homme attaquer un homme à terre!
Les soldats griffons de regardèrent, s'avancèrent vers Aioc et dégagèrent sous corps vers un endroit propres. Ils commencèrent à le soigner et au bout d'une semaine, Aioc pouvait marcher.
Un soir, il entendit un homme dire à un autre :
-La loge nous a donné une mission plutot facile, cette fois ci.
Aioc se dit alors que la loge de Hod seraient son ultime secours en cas de problèmes. Il s'enfuit pendant la nuit, de crainte d'en devenir dépendant : il voulait rester libre...comme un wolfen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites nouvelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites nouvelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petites nouvelles du genoux droit.
» [Habbo] Petites nouvelles.
» ENIGMES DES 3 PETITES FILLES
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd
» nouvelles figurines de skaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Confrontation :: La bibliothèque imaginaire des keltois-
Sauter vers: